Créé à partir d’une recherche sur la “saudade” – ce mot portugais tenu comme intraduisible et lié au manque, à la nostalgie, à l’absence, mais aussi à l’espoir de la rencontre – Oteto aborde cet attribut essentiel et typique des cultures lusophones.

Afin de transposer ces sentiments, le duo de main à main propose, par des gestes acrobatiques, une manière singulière d’aborder ce thème. Comment travailler l’absence dans une discipline artistique qui ne peut exister qu’avec la présence de l’autre ?

Sur scène, les acrobates sont accompagnés par le musicien Arash SARKECHIK. Le cirque et le chant se mêlent alors pour partager ces sensations contradictoires qui définissent la “saudade”.